Archive for the ‘Islamisme’ Category

Médias menteurs et antisémites

Tuesday, January 22nd, 2008

Tant la télévision suisse alémanique (hier soir) que la radio suisse romande (ce matin à 5 heures) trompent sciemment leur public sur la situation régnant à Gaza. Par exemple, la radio romande mentait par omission tout à l’heure en affirmant que la seule centrale électrique de Gaza avait été stoppée. Elle mentait, car si cette centrale est bien la seule sur le territoire concerné, elle ne fournit que 25% de la consommation d’électricité de Gaza, comme toute la presse doit le savoir (je traduis le communiqué du Ministère israélien des affaires étrangères):

L’approvisionnement en électricité de Gaza par les réseaux israélien et égyptien (124 et 17 mégawatts respectivement) continue sans interruption. Ces 141 mégawatts représentent environ trois quarts des besoins de Gaza en électricité.

Qu’une organisation très spécifique et impliquée, comme la Croix rouge, ne soutienne que le point de vue des victimes les plus touchées, donne la priorité aux positions palestiniennes et oublie de signaler certains aspects pour ne pas compromettre son travail et ses représentants sur place reste compréhensible, quoique désagréable. Mais quand les journalistes zurichois et genevois en font autant dans leurs studios douillets, c’est de l’antisémitisme et de la lâcheté.

En fait, si la population de Gaza est dans le noir et que les hôpitaux y sont mauvais, c’est par la volonté évidente des gens que ces journalistes d’opérette soutiennent par leurs demi-mensonges, les mêmes qui visent systématiquement des populations civiles ou tolèrent qu’on vise des populations civiles depuis les territoires qu’ils contrôlent. Ainsi, ces journalistes soutiennent le terrorisme (contre la population israélienne) et le despotisme (contre la population palestinienne).

Et ce qui est grave, aussi, c’est que ces gens le font avec l’argent des contribuables (suisses). Est-ce bien là un service public?

Islamisme — on rassure à bon marché

Sunday, August 12th, 2007

Ce week-end, des islamistes se sont rassemblés par dizaines de milliers pour scander des Allahou Akbar et appeler de leurs voeux rien moins que la restauration du califat, c’est-à-dire un État rassemblant tous les Musulmans du monde sous l’autorité d’un calife, qui, c’est son rôle, appliquerait la charia.

Selon l’International Herald Tribune, ils étaient plus de 10.000 samedi à Ramallah, en Cisjordanie, où ils ont également qualifié les dirigeants du Fatah d’«infidèles». Et dimanche à Jakarta, ils ont rempli un stade avec 80 à 100.000 personnes, selon les sources (ici Al-Jazira et la BBC):

http://video.google.com/videoplay?docid=-3198082248007028641

Ils avaient également rassemblé plusieurs milliers de personnes à Londres la semaine passée pour soutenir ce même espoir de nouveau califat. De toute évidence, le projet islamiste est porteur, massivement représenté dans la population musulmane et bien organisé. Et tous les journalistes sérieux ont les moyens de le savoir.

Mais la TSR, à l’instar de nombreux médias européens, n’en dit pas un traître mot. À la place, elle consacre ce soir une séquence aux fanfaronnades afghanes de deux politiciens, Pervez Musharraf et Hamid Karzaï, devant 700 personnes, et à un résumé de la situation en Afghanistan qui incite le téléspectateur à penser que les islamistes ne sont que quelques fous qui courent dans la nature.

Les médias fomenteurs de haine

Wednesday, June 13th, 2007

Cliquez sur l’image pour visionner Icon of Hatred.

Pour la petite histoire, lorsque le groupe de plaignants de la première plainte contre la TSR (rejetée entre-temps) a rencontré les responsables de Temps Présent (l’émission attaquée), Daniel Monnat, le rédacteur en chef des magazines d’information de la TSR, après avoir refusé catégoriquement de diffuser Obsession — la guerre de l’Islam radical contre l’Occident en guise de réinformation, nous a demandé, par curiosité, si nous accepterions la diffusion du dernier film de Charles Enderlin à la place. Nous avons répondu que non et il a trouvé ça drôle.

Antisémitisme moderne de salon

Tuesday, June 5th, 2007

Ce commentaire d’Alain Arnaud, diffusé ce matin sur les ondes de la RSR (7h20) et sur le site web de la rubrique (Signature), illustre fort bien l’antisémitisme de notre époque, et ce de deux manières. Mais écoutons d’abord l’individu:


Bien sûr, il n’y a ici rien de commun avec les cris de haine nazis, que seuls des égarés peuvent encore pousser. L’homme prend même la peine de justifier certaines réactions israéliennes. Oui, il comprend si bien la situation, avec tant de calme souverain, qu’il peut même se permettre, quand bien même son propos consiste à mettre tous les torts sur «Israël», y compris d’avoir installé un apartheid (si Carter l’a dit, c’est cachère) et d’affamer les Palestiniens (on imagine les cadavres vivants d’une autre époque), de montrer un éclair de compréhension pour les frappes israéliennes ciblées contre les assassins terroristes palestiniens.Ainsi, si les Palestiniens sont dans une si grande mesure d’authentiques terroristes, qui se réjouissent dans les rues lorsque l’un d’entre eux tue, si une majorité d’entre eux ont voté pour des terroristes génocidaires affichés, si leurs autorités ont trafiqué des manuels scolaires pour en effacer la Shoah et en récrire l’histoire du repeuplement de leur région de manière à assimiler les sionistes aux nazis, s’ils mentent à leurs enfants systématiquement pour en faire des monstres de haine qui doivent rêver de se tuer à massacrer des Juifs et le faire pour plaire à leurs parents, si ces gens sont tombés si bas, pour la RSR, c’est à cause d’Israël, seule démocratie complète de la région, où des Arabes siègent au Parlement et où vivent aussi des dizaines de milliers d’Arabes palestiniens (dont plus de 150.000 avec la citoyenneté israélienne).

Pour supposer que des gens nourriraient une telle haine pour de telles raisons, il faut être raciste. Ou désaxé. Concrètement, il faut pouvoir croire que les Palestiniens sont en droit d’exiger par la violence, le mensonge et le terrorisme, une ségrégation tout à fait concrète (pas de Juifs sur sol «palestinien», loi islamique faisant des Juifs leurs inférieurs), avec l’appui, menaçant, de nations sunnites et chiites, et que les Israéliens ont tort de s’en protéger, ne serait-ce que par un mur. Il faut envisager la destruction d’Israël sans déplaisir pour cela. Ou il faut se croire soi-même capable de réagir de la même manière que les terroristes.

C’est l’un des aspects. L’aspect personnel, qui ne regarde guère, en fait, que l’auteur de ces déclarations et un peu leur diffuseur.

L’autre est l’incitation que cela constitue. Car il ne s’agit pas ici d’une simple conversation de café du commerce. L’individu s’exprime sur la principale station de radio de la région et explique bien toutes les raisons que nous avons de condamner Israël (et les États-Unis au passage) à se plier aux souhaits de terroristes. Le propos est lissé, mais les idées sont meurtrières, et les esprits antisémites, à qui elles ne vont pas manquer de plaire, s’en sentiront confirmés dans leurs convictions. Tandis que d’autres s’habitueront à entendre de tels propos sans réagir.

En effet, si personne ne les dénonce pour ce qu’ils sont et avec une force égale à celle de la déclaration originale, et c’est pratiquement toujours le cas avec une telle diffusion médiatique, il devient acceptable de reprendre de tels propos, d’en faire un discours anodin, normal: oui, Israël affame les Palestiniens, leur impose un apartheid, les boycotte, les prive de leurs droits fondamentaux. Pour rien. Il doit être commun de dire des choses pareilles si un professionnel les dit à la radio.

Et on normalise ainsi, du moins en partie, une haine raciste et génocidaire. On prépare les esprits à trouver justifiée à peu près n’importe quelle agression contre Israël. Et, par extension, contre les Juifs. On habitue la population à considérer comme un dénouement certes regrettable, mais au fond acceptable, sinon souhaitable, qu’Israël cesse d’exister.

Et on prépare aussi les gens (quoique peut-être par simple inconscience dans le cas présent) à tolérer les malédictions quotidiennes contre les Juifs inhérentes à la pratique millénaire de la religion islamique.

Et si Johnston avait été kidnappé par des Israéliens?

Saturday, June 2nd, 2007

The first point is that it would never happen. There are no Israeli organisations – governmental or freelance – that would contemplate such a thing. That fact is itself significant.

But just suppose that some fanatical Jews had grabbed Mr Johnston and forced him to spout their message, abusing his own country as he did so. What would the world have said?

À votre avis?

UPDATE: Un bon papier, en français, sur les terroristes qui ont revendiqué l’enlévement de Johnston. Ce sont des Palestiniens qui ont déjà collaboré avec le Hamas dans des affaires d’enlèvement et qui s’engagent explicitement non plus seulement pour la cause palestinienne, mais pour le djihad mondial.

UPDATE: Voici la version française de cet article, réalisée par Sentinelle 5767:

(more…)

Deux poids, deux mesures

Saturday, May 26th, 2007

Chacun a entendu parler, à maintes reprises, des prisonniers maltraités d’Abou Ghraib. Mais quels médias ont simplement évoqué la découverte, par les troupes américaines, d’un lieu de torture réelle, en Irak, complet, avec manuel de torture illustré, outillage assorti et série de victimes.

Comme le relève un professeur de droit américain,

Silence is complicity, you know.

UPDATE: Le président du Media Research Center commente:

The elite media’s liberal bias is abundantly clear in this case. U.S. soldiers raided several al-Qaeda safe houses in Iraq and discovered stacks of evidence about how al-Qaeda tortures its victims. The tools, the drawings, and the photos are gruesome and clearly show what type of enemy the U.S. is facing.

Yet most of the liberal media are deliberately silent. This is the same self-righteous liberal media that ran more than 6,000 stories and countless photos of Abu Ghraib and the abuse of prisoners there by several U.S. soldiers. Where are they now? Why will they not show the American people what al-Qaeda is actually doing in Iraq right now? Whose side are they on?

Al-Qaeda’s crimes are a thousand-fold more brutal than anything done by any derelict U.S. soldier. Yet it’s obvious now that the liberal media want to focus on U.S. misdeeds, and alleged misdeeds, and theoretical misdeeds instead of giving the truth to the American people.

UPDATE: Voilà, en revanche, ce qui est «accablant» aux yeux de la presse subventionnée:

Les anciens présidents polonais Aleksander Kwasniewski et roumain Ion Iliescu ont donné leur feu vert à ces prisons secrètes [de la CIA], a indiqué Dick Marty. Le site polonais a notamment accueilli le cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001, Khaled Cheikh Mohammed, et un lieutenant d’Oussama Ben Laden, Abou Zubaïda.

Finalement, il y a bien une certaine logique dans cette démarche.

UPDATE: Plus de détails sur certaines «tortures déhumanisantes» subies par les terroristes dans les prisons secrètes de la CIA, le tout «selon Dick Marty»:

Des détenus ont ainsi été amenés dans leurs cellules par des hommes très robustes, habillés en noir, portant des masques qui recouvraient totalement leur visage et des visières sombres sur les yeux. Leurs vêtements ont été lacérés et arrachés. Certains ont passé plusieurs mois d’isolement et d’extrême privation sensorielle dans de minuscules cellules, enchaînés et menottés en permanence. Ils ont reçu de vieilles couvertures noires trop petites, de la nourriture crue, insipide et souvent versée sans soin, tombant à côté du récipient. Selon de nombreux détenus, l’air conditionné était réglé délibérément pour rendre la cellule inconfortable, soit surchauffée, soit parcourue de courants d’air glacial.

A-t-on une idée des conditions de vie dans les camps d’entraînement d’où la plupart de ces gens arrivaient?

Certains ont été soumis à des bruits ou des dérangements permanents leur interdisant de trouver le sommeil, d’autres avaient pour fond sonore un bourdonnement faible, mais constant de bruit blanc diffusé par les haut-parleurs. Ce fond était ponctué de braillements de musique occidentale à pleine puissance, de versets déformés du Coran ou de bruits irritants, comme le tonnerre, un décollage d’avion, des cris de femmes et d’enfants…

Cette politique de détention secrète a créé un dangereux précédent de déshumanisation, estime Dick Marty qui se dit «profondément touché» par les épreuves endurées par ces prisonniers «car ils me sont toujours apparus comme des êtres humains». Le conseiller aux Etats (PRD/TI) s’appuie sur une série de témoignages anonymes d’anciens prisonniers, de défenseurs des droits de l’Homme ou de personnes ayant travaillé au fonctionnement ou à la création des prisons secrètes de la CIA.

Ces gens se proposent d’user de terrorisme pour imposer un état théocratique mondial et des lois médiévales et c’est dans leurs témoignages victimaires que Dick Marty va chercher des signes de déhumanisation.

Et voici un vrai compte rendu sur la présentation du dossier de Marty, avec le pour, le contre et les arguments avancés.

Une taupe islamique contre la TSR

Thursday, May 24th, 2007

La Tribune de Genève (version papier un peu différente) nous apprend que Claude Covassi, un personnage pas très clair («ancien espion» dit le journal), s’est converti à l’Islam, a créé une association de convertis suisses et se propose d’attaquer la TSR et Christian Waber pour «incitation à la haine raciale» à la suite de l’émission Infrarouge consacrée à l’initiative de l’UDC contre les minarets.

Une incitation à la haine raciale contre les adeptes d’une religion dont les formalités d’adhésion se résument à quelques syllabes, attaquée par un Musulman de la dernière pluie, voilà qui est pour le moins cocasse. À suivre.

UPDATE: L’homme semble apprécier les embrouilles.

Les sentiments antisémites progressent en Europe, selon une étude de l’ADL

Tuesday, May 15th, 2007

Une étude de l’Anti-Defamation League (ADL) portant sur cinq pays européens (2714 personnes en France, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne) discerne une montée des sentiments antisémites depuis une étude similaire réalisée deux ans plus tôt.

Ainsi par exemple, selon ces résultats, 39% des Européens pensent que les Juifs ont trop de pouvoir dans le monde des affaires (hausse dans tous les pays), 44% qu’ils dominent exagérément les marchés financiers internationaux (hausse dans tous les pays) et une personne sur deux s’imagine que les Juifs américains contrôlent la politique américaine au Moyen-Orient.

Certains responsables d’ADL estiment que la couverture partisane de la politique israélienne (petit exemple récent, autre exemple plus conséquent) est l’un des facteurs de l’antisémitisme de notre époque.

Autre élément intéressant: parmi les répondants, on trouve deux fois plus de gens persuadés que le Hamas est une organisation terroriste que de gens qui le considèrent comme un mouvement nationaliste légitime. Rappel: selon des sources palestiniennes, la président de la Confédération suisse, Micheline Calmy-Rey, aurait invité le premier ministre du Hamas à se rendre en Suisse ce mois-ci. Il semble que pour l’instant aucun journaliste ne lui ait demandé de confirmer ou d’infirmer cette information.

Manifestation anti-islamiste d’Izmir ignorée

Monday, May 14th, 2007

Hier, un million et demi de Musulmans modérés turcs ont manifesté contre l’emprise de la religion sur la politique de leur pays. Ce mouvement ne cesse de prendre de l’ampleur. Mais pour la TSR, le sujet ne semble mériter qu’une brève sans images sur son site Internet.

UPDATE: Il est intéressant de comparer ce silence avec les plus de cinq minutes d’antenne que le Journal de la TSR a consacrées en avril dernier à la situation en Irak, prenant prétexte d’une manifestation qui aurait réuni près d’un million de personnes selon ses organisateurs et moins de 15.000 seulement selon les observateurs de la coalition, s’appuyant sur des photographies aériennes.

La presse peut faire une différence. Si elle veut

Wednesday, May 9th, 2007

Le ministre palestinien de l’information vient d’annoncer la suspension du programme hebdomadaire suivant de la chaîne télévisée du Hamas, Al Aqsa TV:

Dans cette série, un Mickey dit aux enfants palestiniens qu’ils doivent bien prier cinq fois par jour en direction de La Mecque jusqu’à l’instauration de la suprématie islamique sur le monde entier, laquelle doit prendre sa source en «Palestine». On y chante des chansons guerrières, pleines de force, de flamme, d’AK 47, de termes d’agression, de promesses de victoire. Les enfants sont poussés à résister contre l’«occupation sioniste» d’une manière bien précise. Les terroristes fait prisonniers par Israël (par exemple les islamikazes ratés) doivent être libérés, c’est une responsabilité dont les Palestiniens devront répondre lors du Jugement dernier.

Rappelons qu’il s’agit de la chaîne du mouvement soi-disant politique que certaine membre de notre gouvernement semble juger digne d’être reçu en Suisse.

Le retrait de ce programme ignoble doit sans doute beaucoup au fait qu’il a été largement stigmatisé ces jours derniers, grâce au rapport de Palestinian Media Watch, jusque par les principaux médias occidentaux. Avec toutefois certaines nuances: si Google recense plus de 300 articles dans les médias américains, il n’en trouve aucun dans les médias suisses. Les blogs sauvent l’honneur.

Rectification: Les médias français et suisses romands ne disent pas un mot de cette affaire. Mais les Suisses alémaniques ont une petite chance d’en entendre parler, du moins s’ils ne se contentent pas de «leurs» médias subventionnés.

UPDATE: Voilà ce que FOX News a diffusé à ce sujet:

YouTube Preview Image

UPDATE: Le film du Mickey palestinien a été supprimé sur Youtube.

UPDATE: Le président du conseil de la chaîne a refusé de suspendre le programme, qui a été poursuivi aujourd’hui vendredi. On commence à en parler en français. Mais le plus souvent, comme sur romandie.com plutôt pour stigmatiser les attaques contre l’émission, dont les manquements sont mis entre guillemets. Et pas de lien vers le film, bien sûr.

UPDATE: La chaîne Al-Aqsa se déclare victime d’une vicieuse campagne (de la part de l’ennemi sioniste et de l’impérialisme américain) dirigée contre le peuple palestinien et contre l’Islam, alors qu’elle ne chercherait qu’à promouvoir un noble message auprès d’une jeunesse croyante, à lui transmettre de nobles valeurs et à lui inspirer le sens de la bonté et de la justice. Le schéma islamiste habituel: semer la haine et le suprématisme et, en cas de réaction indignée, se dire victime au nom de la religion:

À PROPOS: Ce petit film de semi-fiction glorifiant une terroriste palestinienne à travers sa fille de quatre ans, qu’elle a laissée derrière elle pour aller tuer des Juifs, reste également au programme de la chaîne du Hamas et jouit de la même immunité médiatique:

YouTube Preview Image

À PROPOS: Une autre émission mémorable de la chaîne du Hamas:

YouTube Preview Image

UPDATE: Le directeur adjoint de la chaîne explique longuement que le suprématisme musulman qu’il enseigne aux enfants, notamment par le biais du Mickey contesté ici, est la meilleure chose du monde. Les Juifs et les Chrétiens auraient d’ailleurs toujours vécu heureux sous la domination islamique (en dhimmitude). Le prophète aurait même ordonné à son armée de ne pas tuer un prêtre sur son lieu de prière (tant de mansuétude doit convaincre tout esprit sainement normal, semble-t-il). et que le calife Omar aurait même respecté cette injonction en arrivant à la mosquée Al-Aqsa (en fait, ce calife a conquis Jérusalem en 638 et la mosquée Al-Aqsa n’y a été construite qu’en 715, par les Umayyades). Ainsi, en prônant la mission de la restauration du règne de l’Islam, la chaîne du Hamas lance en fait des appels à la justice, à la bonté, à l’amour universel.

Cliquer sur le dessin pour obtenir un bon condensé du traitement de l’affaire aux États-Unis:

UPDATE: Libération signale l’affaire en diffusant la vidéo sur son site.

UPDATE: France 2 diffuse également des extraits de l’émission (journal de 20h du 14 mai) et propose même des interviews réalisées dans les territoires palestiniens. Selon l’approche du commentateur, Charles Enderlin, l’homme à l’origine de la supercherie d’Al-Dura, l’affaire constitue surtout une excellente publicité pour les extrémistes, car la chaîne télévisée du Hamas serait en fait très peu à quasiment pas suivie dans les territoires (l’homme articule 1%). Rappelons tout de même que le mouvement terroriste Hamas a obtenu 74 des 132 sièges du parlement palestinien au début 2006 (contre 45 au Fatah, son principal concurrent), ce qui fait de lui le parti le plus populaire des territoires palestiniens. Pourtant, avant les élections, les sondages le donnaient perdant à plus de deux contre un. Enderlin doit se renseigner aux mêmes sources. Voici son reportage:

UPDATE: Au matin du 16 mai, Google News trouve 35 articles sur le sujet. Le Monde aussi s’est fendu d’un résumé des faits.

UPDATE: Le sujet est maintenant (20 mai 2007) pratiquement oublié, surtout à la suite des combats inter-palestiniens et des raids de Tsahal visant à limiter le nombre de roquettes qui s’abattent sur des cibles israéliennes civiles. Mais le programme télévisé en question se poursuit et, comme les enfants ne peuvent pas sortir à cause des combats, il est sans doute plus suivi que jamais.

UPDATE: La société Disney s’indigne piteusement, et a posteriori, de l’utilisation de son personnage phare par le Hamas, mais n’envisage pas d’action concrète. Mickey est-il mort?

UPDATE: Le Mickey palestinien est mort, lui.

YouTube Preview Image

UPDATE: France 2, par la voix de Charles Enderlin, signale l’événement, en soulignant que l’effort de propagande se poursuit, «sans Mickey»:

Note: Enderlin est accompagné ici du même caméraman qu’à l’époque de l’affaire Al Dura.